A propos

sam_8450_directeur_150x150Mot du directeur

C’est avec grand plaisir que je vous accueille sur notre nouveau site.

La microfinance a prouvé aujourd’hui qu’elle est un vecteur de lutte contre la pauvreté dans les pays en développement. Cela appelle plus que jamais les institutions de microfinance à œuvrer dans le sens de l’inclusion financière et de la pérennité. 

L’URC-Nazinon étant une coopérative est fortement engagée pour la communauté. Cet engagement est matérialisé par une proximité inaliénable d’avec les couches défavorisées et vulnérables.

Être une référence dans le secteur de la microfinance au Burkina Faso et leader dans l’offre des produits et services financiers et non financiers dans notre zone d’intervention, nous y tenons. La poursuite de cette vision nous amène quotidiennement à prendre en considération les attentes de nos membres et de leur assurer des services de qualité.

En tant que Directeur le l’URC-Nazinon, je suis persuadé et fier de pouvoir relevé ces défis, et ce avec une équipe engagée mettant son expérience au service d’une institution dynamique et novatrice. On dit toujours que le temps change les choses, mais en réalité le temps ne fait que passer et nous devons nous même changer les choses

La visite de notre site donnera des informations sur notre institution et je vous souhaite une bonne navigation.

 

Hamado OUEDRAOGO

Présentation & Historique

 SAM_8530_150x150L’ URC – Nazinon  est  une  Union  de  Coopératives   d’épargne et de crédit.  Elle est  localisée   dans  la  province   du   Zoundwéogo,   Chef   lieu  de  la   région  du Centre Sud.   Créée en 1997  et  agréée  en 1998, elle  compte  de nos jours cinq (5)  COOPEC : (Gomboussougou, Kaîbo, Kombissiri, Manga et Nobéré) et 15 points de service.
L’Union Régionale des Coopératives d’épargne et de crédit du Nazinon (URC-NAZINON : ex-UCEC/Z) est le fruit d'une longue et lente évolution de l'octroi du crédit au niveau de la Province du Zoundwéogo. Débutée par la Cellule des Institutions Rurales et Crédit (CIRC) et poursuivie par la Cellule épargne Crédit et Commercialisation (CECC), la première de l’Unité de Planification n°3 (UP n°3), la seconde du Projet de Développement Intégré du Zoundwéogo (PDI/Z).
Le Projet de Développement Intégré du Zoundwéogo (PDI/Z) est la poursuite logique d'une coopération Néerlando-Burkinabé dans la région, débutée en 1976 dans le cadre du programme de l'Aménagement des Vallées des Voltas (AVV).

Cellule des Institutions Rurales et Crédit (CIRC)  (CIRC)
La CIRC est née en 1984 peu après le démarrage de l'Unité de Planification N°3 (UP.3).
Les principaux objectifs visés par cette cellule se résumaient comme suit :

  • Organiser le monde rural en groupements
  • Recenser et identifier les groupements villageois existants
  • Promouvoir des crédits socio-économiques à partir d'un fonds de développement villageois (FDV) créé en 1984 par l'UP.3.

Les activités à entreprendre par la CIRC devraient avoir pour finalité l'élévation du niveau de conscience des producteurs pour mieux assumer leurs tâches.
A moyen et à long terme, le travail de la CIRC devrait déboucher sur l'organisation des producteurs en coopérative, phase ultime justifiant le processus de prise en charge des populations par elles-mêmes.

DE LA  CIRC À LA CECC (1989)
En Octobre 1989, date d'entrée en exécution de la 2ème phase du projet UP.3, la CIRC devait sous une autre forme continuer ses activités. Il fallait donc trouver un chemin pour permettre une continuité de l'activité du crédit et développer le volet épargne.

Ces raisons ont conduit à la création de la Cellule Épargne, Crédit et Commercialisation qui héritera de tous les biens dont disposait la CIRC, les principaux objectifs visés par la CECC étaient :

  1. Donner aux populations davantage d'autonomie et assurer une autopromotion durable
  2. Stimuler les activités économiques par les paysans regroupés ou individuels
  3. Les intégrer davantage au processus économique du pays à travers les crédits, une attention spéciale à prêter à l'amélioration de la position économique des femmes
  4. Favoriser le développement du réseau de commercialisation à travers la province
  5. Promouvoir l'épargne par la création des caisses villageoises dans tous les départements de la Province.

DE LA CECC A L’UCEC/Z (1998)
L’année 1998 qui correspond à la fin du PDI/Z entraînera la mise en place d’une structure chargée de poursuivre les objectifs de la CECC. Cette structure bénéficiera des acquis aussi bien matériels (Mobiliers, bâtiments, véhicule, etc….) que financiers (fonds de crédit) de la CECC.

Grâce à la volonté manifeste des bénéficiaires, l’Institution s’est constituée en coopératives avec une autonomie de gestion.

Le 18 Septembre 1998, Monsieur le Ministre de l’Économie et des Finances signait l’Arrêté portant agrément de l’UNION DES COOPÉRATIVES D’ÉPARGNE ET DE CRÉDIT DU ZOUNDWEOGO (UCEC/Z) et ce, conformément à la loi 59/94/ADP du 15 décembre 1994.

Alors l’UCEC/Z s’est constituée autour de neuf (09) coopératives (Manga, Nobéré, Bilbalogo, Kaïbo, Béré, Guéré, Gomboussougou, Médiga, Manga-Est) et de douze (12) Caisses de Proximités (Bindé, Guiba, Nobili, Pissy, Yakin, Toula, Basgana, Sakuilga, Foungou, Kaïbo-Sud, Vowoko).

DE L’UCEC/Z A L’URC-NAZINON (2005)
A la suite des audits financier et organisationnel effectués dans le cadre de la stratégie d’appui du Plan d’Action pour le Financement du Monde Rural (PA/FMR), un plan d’actions à 15 mois a été mis en  place. Au travers du plan d’actions, des mesures correctrices prioritaires ont été identifiées et mises en œuvre : la Réorganisation du réseau restructuré autour de 5 Coopératives d’Épargne et de Crédit de Manga, de Kaibo, de Gomboussougou, de Nobéré et de Kombissiri auxquelles se rattachent onze (11) points de services couvrant ainsi les provinces du Bazèga, du Zoundwéogo, Nahouri et Boulgou.

L’Union Régionale des Coopératives d’épargne et de crédit du Nazinon (URC-Nazinon) a poursuivi la professionnalisation de son réseau en 2007.
C’est ainsi qu’elle a reçu son agrément du Ministère de l’Economie et des finances  le 17 Décembre 2007 sous le n° A 45070359 Arrêté  n°2007-745/MEF/SG/DGTCP/DMF du 17/12/2007 afin de se conformer à la nouvelle structuration et dénomination.

Mission institutionnelle de l’URC-Nazinon
Offrir de manière durable des produits et services financiers et non financiers adaptés aux besoins de ses membres et usagers (prioritairement ceux exerçant des activités économiques dans les zones rurales et semi- urbaines du Burkina Faso) dans le but d’améliorer leurs conditions de vie

Vision 2020 de l’URC-Nazinon
A l’horizon 2020, demeurer l’institution de microfinance leader dans sa zone d’intervention et consolider sa position parmi les cinq premiers Services Financiers Décentralisés (SFD) du Burkina Faso.

Valeurs institutionnelles de l’URC-Nazinon

  1. Saine collaboration au niveau de chaque entité ou organe et d’une entité ou organe à l’autre

  2. Honnêteté dans la conduite des activités

  3. Don de soi (l’abnégation)/volontariat;Solidarité dans l’esprit des principes coopératifs

  4. Compétence technique et mérite professionnel

  5. Transparence afin de soutenir la saine collaboration et permettre de cultiver la confiance

Une action particulière est d’œuvrer à intégrer effectivement ces valeurs dans les pratiques quotidiennes des acteurs internes de l’institution

************   fin  ************


Saison des pluies

Le Burkina Faso possède un climat tropical de types soudano-sahélien ( caractérisé par des variations pluviométriques considérables allant d’une moyenne de 350 mm au Nord à plus de 1000 mm au Sud-ouest) avec deux saisons très contrastées : la saison des pluies avec des précipitations comprises entre 300 mm et 1200 mm et la saison sèche durant laquelle souffle l’harmattan, un vent chaud, sec et chargé de poussière, originaire du désert du Sahara. La saison des pluies dure environ 4 mois, entre mai-juin et septembre, sa durée est plus courte au nord du pays.

On peut donc distinguer trois grandes zones climatiques : Lire la suite

Tout récemment, URC a mis en service son nouveau site Web ……..